QUATRE ROUES ET PLUS UN SOU!

March 4, 2015

Un malentendu avec un chauffeur de taxi, a fait en sorte que notre premier arrêt en Nouvelle-Zélande fût dans un liquor store pour nous procurer une bonne bouteille de Sauvignon Blanc Néo-Zélandais en vitesse avant de débarquer chez des amis québécois à Auckland. Aaron, le petit ami britannique de notre hôtesse beauceronne, nous a accueilli sur le trottoir. Première mission : mettre le vin au froid ! Nous avons passé l’après-midi à papotter et boire du vin. Comme ça a fait du bien ! Le soir venu, le long voyage et le vin aidant, laissez moi vous dire qu’on ne s’est pas fait prier pour aller au lit ! 

 

Nous avons passé une semaine entière en ville. On a bien aimé la « vibe » de la ville. Assez petite selon les standards mondiaux. Malgré qu’elle soit la plus grande au pays. C’est aussi la ville la plus multiculturelle au monde nous dit-on. Est-ce vrai ? Je n’ai pas fait les recherches, mais en s’y balandant, on a pas de mal à le croire ; asiatiques, indiens, américains, européens, résidents des iles du pacique, néo-zélandais, tous s’y fréquentent. Tellement qu’on ne sait pas bien distinguer les touristes des locaux.

 

Pendant cette première semaine, grâce à l’aide de nos hôtes, on a réussi a réglé presque toutes nos affaires. Ça nous a fait monter et descendre la rue Queen bien des fois. On commence à se mettre en forme ! On a notre IRD (équivalent de l’assurance sociale), notre compte en banque et même …. Roulement de tambour …. Notre van !

 

Croyez moi quand je vous dit que ça n’a pas été des plus simples. D’abord, deux filles qui magasinent un char c’est moyennement crédible et comme il y a beaucoup de touristes ici et qu’on ne sait pas tout à fait comment les choses fonctionnent encore, eh bien, on s’inquiétait pas mal de se faire avoir. Même une fois les papiers signés et presque toutes nos économies offertes en échange, on avait du mal à se convaincre qu’on était heureuse de notre achat ! 

 

MAIS, n’ayez crainte , depuis que nous avons pris la route et dormi dans notre nouvel abris, nous l’aimons beaucoup ! Souhaitant qu’il tienne bon tout au long du voyage, nous l’avons même baptisé. Je vous présente donc Bendito (béni). C’est un Honda Odyssey 97 flambette … ou presque! Pour écouter de la musique sur la route, on s’est acheté un tape cassette de Rod Stewart ! On a fait tout un deal, un kit de deux cassettes pour 6$ alors qu’il valait bel et bien 30$ à l’origine (en 97 peut-être ?). Les quelques derniers jours on s’est ajusté à notre nouvelle demeure. Bendito a deux étages (une plateforme en bois posée par dessus les bancs), au premier la cuisine (des sacs d’épicerie et une boite de vaisselle camping style), le reach-in closet (nos sacs à dos), et une bibliothèque (une boite de guides, de cartes et de dépliants touristiques), au deuxième notre chambre à coucher. Top confort. Un matelas de sol, un sac de couchage et un oreiller acheté au Warehouse à 2 pour 6$. Pour dormir, j’avance le banc du passager, sinon c’est un peu coincé. L’avantage c’est que partout où on va, on a notre maison et c’est plus facile que monter et démonter une tente tous les soirs. Surtout que plusieurs endroits de free camping n’acceptent que les véhicules. Les free camp, ça c’est tout un monde ! Je vous en reparlerai.

 

En attendant, bienvenue chez nous ! Bienvenue sur la route ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

  Cell. +31 6 382 640 43 / Email: jessica.page@hotmail.ca 

  • Facebook Basic