ALLEZ SIMPLE POUR LA NOUVELLE-ZÉLANDE

February 11, 2015

 

L’alarme a sonné au petit matin, nous avions à peine dormi. Les prochaines 35 heures seraient longues. Nos sacs sur le dos, passeport et visa de travaille en main, nous partions pour l’aéroport direction Auckland, Nouvelle-Zélande. Aller simple. Date de retour inconnue. Rien de précis au programme. C’est le cas de le dire, nous partons à l’aventure! Prêt, pas prêt, on y vas!

 

Au cours des derniers jours, on m'a souhaité bon voyage je ne sais combien de fois, une touche d'envie dans la voix. Ma réaction peu enthousiaste a dû en surprendre plus d'un. Après tout, depuis maintenant plus d'un an que je rêve de ce long voyage prometteur d'aventures et de paysages époustouflants. Qui ne trépiderait pas de joie à l'idée de fouler le sol de ce pays rendu célèbre par le réalisateur Peter Jackson? J'aurais dû avoir des étoiles pleins les yeux, le coeur léger et impatient. Pourtant, alors qu'autour de moi on comptait fébrilement les nuits me séparant du grand départ, de mon côté, ironiquement, je dormais de moins en moins.  

 

En expliquer la raison est à la fois simple et complexe. Bien sûr, faire face à l’inconnu est toujours angoissant. Il ne s’agit pas seulement du fait de découvrir un coin du monde qui m’est inconnu, ni de ne pas savoir où je me retrouverai dans un mois, ni même une semaine. Ce voyage, comme bien d’autres dans son genre, s’annonce être un point tournant important dans ma vie. Pour mon entourage, peu de choses auront sans doute changées à mon retour, pour moi, rien ne sera tout à fait comme avant. L’inconnu dans tous ses senses est aussi excitant que terrifiant et à quelques jours du départ, j’ai un noeud dans l’estomac et la larme facile. Pourquoi s'infliger tant d'émotions contraires me demanderez vous? Eh bien voici un texte (en anglais) qui l'explique de façon très éloquente. Je vous invite à le lire et le relire pour faire le plein d'inspiration et mieux comprendre nos âmes vagabondes. 

 

Heureusement, cette fois-ci et pour la première fois, j’ai de la compagnie, une amie de longue date à mes côtés pour partager les joies et les embûches dans cette nouvelle aventure. C’est une grande joie et un réel soulagement d’avoir cette jeune femme fonceuse et enjouée près de moi.

 

Après un arrêt excessivement long et inconfortable à L.A., une courte halte exotique à Fidji, et trois vols plus tard, ayant peu dormi et encore moins planifié les prochains jours (nous qui avions cru pourvoir profiter de tout ce temps pour tracer un itinéraire sommaire, il s’avère que tenter de “dormir” et manger ont pris le pas sur toute autre préoccupation). nous voici enfin attérit à Auckland!

 

Bienvenue en Nouvelle-Zélande! Maintenant, à l’aventure!  

 

 

Mais avant, mon royaume (ou plutôt mon pack-sack) pour une bonne nuit de sommeil! 

Please reload

  Cell. +31 6 382 640 43 / Email: jessica.page@hotmail.ca 

  • Facebook Basic